CREY 132

CREY132 (CREYone), est un artiste plasticien, né en 1973 à Champigny sur Marne.Dès son plus jeune âge, il découvre l’univers de la bande dessinée : les Stranges et les Comics. De cette découverte, naîtra sa passion pour le dessin. Adolescent,le mouvement Hip-Hop s’impose à lui comme une évidence, et, très vite, il endevient acteur, sous le baze Cartel2, à travers le tag, le graffiti, et la danse.

En 1989, dans son quartier, il assiste à la réalisation d’une fresque du graffeur Mode2 : « Les jeunes espoirs de nos cités ». Le graffiti sera une vraie révélation, une passion qui ne le quittera plus. Il devient CREYone. Après de nombreuses années d’action dans le graffiti avec ses camarades et de multiples connexions, lui vient le goût de la fresque élaborée. A cette même époque, il fréquente les membres du groupe «Créateurs Uniques», pour qui, il réalisera ses premières illustrations.

En 1994, il dessinera entre autres, le logo du groupe «Phénoménal», qui serautilisé pour leur pochette de disque. Ainsi, tout naturellement, il se consacre au développement de l’Art urbain. En 1998, est fondée l’association «Ligne 2 Mire». Membre fondateur, CREYone se consacre à la promotion des arts de rue. Avec son partenaire Max, ils travailleront essentiellement  à la réalisation de fresques (Façade du centre de tri à Marseille, décors de soirées du Club@Creyoner – #crey132 – www.crey132.com

En 2000, il intégrera le groupe 132, il devient alors Crey132

En 2003, il devient membre du conseil d’administration Emmaüs Synergie, rattaché à Emmaüs France, marquant ainsi son implication dans la vie de la cité. Ainsi, il participera à de nombreux convois humanitaires, Bosnie Herzégovine, Mali… C’est ainsi qu’il réalisera, pour la commémoration des 20 ans des massacres de Srebrenica, une fresque de 100m de long sur le mur du stade de la ville. Il participera aussi à la manifestation organisée par Emmaüs international pour la défense de l’article 13 des droits de l’homme, à Genève, en exposant devant l’ONU, son oeuvre «Justice sociale»,
. Pendant 15 ans, il animera des ateliers artistiques pour enfants au coeur de la Cité de la joie.

En 2012, il décide de se consacrer désormais à son travail sur toile. La bombe aérosol plus qu’un outil technique devient alors son ADN. Du mur à la toile, la finesse et la précision de ses traits plongent ses oeuvres dans un réalisme criant, où seules les émotions s’expriment, telles des fenêtres de vies, révélant des messages urgents liés à notre société.

En 2015, il expose son travail au salon d’Art contemporain ARGA, où lui sera attribué le premier prix du jury. En 2016, il sera invité en résidence à «Street Art City» en Auvergne, où il réalisera une fresque symbolisant tous les codes du graffiti intitulé «Me, myself, and…», qui sera largement médiatisée (20h TF1, 19/45 M6, France 2, France 3, Le Parisien, Street Art magazine, Connaissances des Arts …)

En 2016, son travail sur toile sera couronné par le premier prix du «Graffiti et du Street Art». Crey132 enchaîne alors expositions et fresques murales. Il va être sollicité en 2018, pour réaliser une fresque au sol sur le rond point des invalides «bleuet de France» dans le cadre des cérémonies de commémoration des 100 ans de la fin de la première guerre mondial.

Depuis 2019, il paufine sa technique et sa signature artistique, sur les murs qu’il réalise (Festiwall, Auber Show Graffiti, Collectif Partcours,…), et les toiles qu’il expose (exposition solo au centre Banque Privée BNPP PARIS XVI, …)

Parcourez les oeuvres de cet artiste

CREY 132

CREY 132

CREY 132

CREY 132- Rinho

CREY 132

CREY 132

CREY 132

CREY 132 – Regard

Inscrivez-vous à la newsletter

& restez connectés